Se rendre à Opoul et traverser les Corbières c’est déjà le début du dépaysement. Les paysages de roches et de végétaux sont très prometteurs. Je vous propose de vous rendre sur 4 sites complètement différents mais avec un point de vue remarquable à chaque fois.

Le site du vieux genévrier

C’est un arbre qui se mérite ! En traversant le village d’Opoul ( en venant de Rivesaltes), prendre la direction des ruines du château et sortir du village. Sur votre droite vous ne pouvez pas manquer cette énorme citerne verte. Vous prenez la route à droite à cet embranchement.

Opoul Corbières

Ensuite vous suivez les panneaux jusqu’à la Belle Auriole. C’est un gîte tenu par des producteurs de spiruline. Un panneau juste devant le gîte vous indique la direction à suivre pour découvrir le fameux arbre.

Opoul Corbières

Laissez vous porter par la beauté des paysages qui vous emmènent directement découvrir cet arbre. Je vous garantie une superbe balade bucolique.

Et donc, au détour d’un virage, l’Arbre s’offre à vous…

Il s’agit d’un arbre âgé d’environ 1700 ans. Le genévrier est à l’origine un petit arbuste. Cet arbre est classé « arbre remarquable », label délivré par l’association A.R.B.R.E.S. Il se situe donc au milieu de vignes, ce qui en fait une particularité supplémentaire. La parcelle de grenache est entièrement clôturée. Le propriétaire nous a expliqué que c’est uniquement pour éviter l’intrusion des sangliers qui ravageraient les vignes. Bien au contraire, les randonneurs sont conviés à voir cet arbre de plus près !

Opoul Corbières
genévrier opoul

Sur le chemin du retour, il y a encore de jolis trésors à découvrir. Il suffit juste d’observer et de se laisser porter par le paysage.

Ensuite, vous pouvez déguster et acheter des produits issus du terroir directement aux vignerons.

  • amandes de leur amandiers
  • miels du site du genévrier
  • vins rouges, blancs, rosés, muscats labellisés AB ( à consommer avec modération)
  • huile d’olive

Ce sont 2 frères passionnés qui s’occupent du domaine. Il suffit simplement de téléphoner avant de passer. La boutique est située à l’entrée du village en venant de Rivesaltes.

Le site de la boutique.

Les ruines du château médiéval d’Opoul

Autrement nommé le château de Salveterra, il se situe à 400 mètres d’altitude. Son accès se fait par la continuité de la D9 en venant du site du genévrier.

château Opoul

Ce château serait daté entre 1100 et 1246. Vous l’apercevez depuis le village d’Opoul.

En arrivant sur le site, un parking vous permet de garer votre véhicule. Vous pouvez alors emprunter un chemin situé sur la droite du parking pour allez visiter les ruines cathares. La vue sur la Méditerranée et le village d’Opoul en contrebas est magnifique. C’est un vrai moment de quiétude que de pouvoir admirer le Canigou depuis ce point de vue remarquable.

château d'Opoul
château d'Opoul
Une fenêtre sur le Canigou

La grotte de la Caune

La Grotte est notre prochaine étape. Nous poursuivons donc notre route jusqu’à trouver cette table où nous garons notre voiture.

parking grotte Caune

Nous revenons sur nos pas ( à pieds) sur environ 200-300 mètres pour emprunter un chemin situé sur notre gauche. Le balisage pour se rendre à la grotte est un trait noir ( parfois il se transforme en flèche ). Il faut compter une petite demi-heure de marche pour y accéder. A noter qu’il n’y a aucun coin d’ombre jusqu’à l’entrée de la grotte. C’est une très belle découverte, de nombreuses concrétions, de belles stalagmites. En revanche, je suis déçue d’y avoir trouvé des restes de feux de camps et des graffitis sans aucun intérêt sur certaines parois. A abîmer ce patrimoine naturel on risque forcément de le condamner à terme à la visite. Respecter les lieux naturels est la garantie de pouvoir continuer à les visiter.

entrée de la grotte de La Caune
L’entrée de la grotte est au fond, dans un écrin de verdure

Le village abandonné de Périllos

Pour terminer cette épopée , nous continuons notre route vers le village abandonné de Périllos. C’est un village sans issue. La route s’arrête au bout du village.

Périllos

Nous sommes donc ici presqu’à la frontière de l’Aude. Ce village est officiellement abandonné depuis 1971 et rattaché à la commune d’Opoul. Néanmoins, quand vous vous promenez dans ce qui reste du village, vous verrez forcément que certaines bâtisses sont en cours de rénovation. Peut-être que ce statut « abandonné » est en fait le début d’un renouveau.

Périllos

Pour un aspect pratique, vous pouvez téléchargez directement la fiche récapitulative pour vous rendre sur les lieux.

Si vous décidez de vous rendre dans cette partie des Corbières en plein été, pensez à vérifier que l’accès n’est pas restreint en raison des risques d’incendies.